xyzebres

Le 27 juin 1989

Un article de Jean-Luc Cambier paru dans le TéléMoustique du 13 juillet 1989.

Les Tricheurs

Un article de Jean-Luc Cambier consacré au concert du 27 juin 1989 à l’Ancienne Belgique, avec à l’affiche : Daniel Darc, Les Tricheurs, Les Innocents et La Fiancée du Pirate.

Ci-dessous, l’extrait consacré au groupe Les Tricheurs.

Le 27 juin 1989.

Voilà, c’est fait. Et on pousse un grand soupir de soulagement. Avant d’être vraiment dans la salle de l’Ancienne Belgique, on ne pouvait pas savoir que cette soirée dont nous avions choisi le cadre et les invités deviendrait une sorte d’examen. On s’interrogeait. Est-ce qu’ils vont venir, est-ce qu’ils vont aimer? Ces groupes qu’on a su convaincre, vont-ils à leur tour convaincre, seront-ils bien reçus ?

Finalement, tout s’est parfaitement passé, et avec plus de huit cents personnes pour trois groupes nouveaux, les prévisions ont été dépassées. Notre médaille à nous aura été de voir dans le public des lèvres remuer en même temps que celles du chanteur. Avoir permis la rencontre d’un groupe et de son public fut notre plus belle récompense. Et ça aussi, il faut l’avoir vécu pour savoir ce que cela représente.

Les artistes n’en menaient pas large non plus. L’heure du concert se rapprochait et le trouillomètre dégringolait obstinément vers zéro. Daniel Darc, l’invité surprise, était arrivé calme, en apparence, mais particulièrement motivé. Et c’était plutôt touchant de voir que tous les autres artistes étaient émus de le voir parmi eux.

Marc Wathieu, chanteur-leader des Tricheurs, quelques instants avant de monter sur scène, est remonté comme une pile : “Cette fois, ça y est. Ce soir, c’est parti”. Quarante-cinq minutes plus tard, la bandoulière de sa guitare a laissé une large trace de sueur en une parfaite diagonale. Sa guitare est d’ailleurs aussi épuisée que lui. Il en redemande, pourtant : “Il y a plus moyen de m’arrêter”. Dès le départ, le public a suivi (“L’Obscurité”, seul à la guitare acoustique) et personne n’a ménagé sa peine, en se donnant même des airs d’avoir occupé une grande scène toute leur vie. Les Tricheurs progressent vite. La moitié des titres de leur album “Tendez Vos Lèvres” (“Océan Impatient”, “Amoureux Demain”, “Du Charme”, “La Mauvaise Graine”, “Un Avion Pour Londres”, “Le Grand Toboggan”…) fonctionnent à merveille et une nouveauté comme “À Ma Merci” laisse deviner leur marge de manoeuvre. Ils doivent foncer, aller de l’avant, composer, continuer dans leur emportement actuel, serrer le jeu, travailler frénétiquement comme dans un filon à peine découvert, pratiquement inexploité. Quand on évalue le chemin parcouru en si peu de temps, on mesure jusqu’où ils peuvent aller. On les y attend déjà […] ”

Jean-Luc Cambier.

Télécharger l’article.

Zip IconTélécharger cet article (PDF zippé 3,6 Mo).

Tags: ,

4 Responses to “Le 27 juin 1989”

  1. X.Y.Zèbres » Blog Archive » Tendez vos lèvres Says:

    […] (10) « Les Tricheurs : poker d’as Le 27 juin 1989 […]

  2. X.Y.Zèbres » Blog Archive » Les Tricheurs : As de coeur Says:

    […] (10) « Tendez vos lèvres Le 27 juin 1989 […]

  3. X.Y.Zèbres » Blog Archive » Les Tricheurs Says:

    […] “Le 27 juin 1989″, TéléMoustique du 13 juillet 1989. […]

  4. X.Y.Zèbres » Blog Archive » Les Tricheurs : que sont-ils devenus ? Says:

    […] “Le 27 juin 1989″, TéléMoustique du 13 juillet 1989. […]

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.