xyzebres

DJeromebosch

Un article de Philippe Cornet publié dans le magazine Focus/Le Vif du vendredi 1er Février 2013.

Radio Rectangle

DJeromebosch

Grey line

Patron de label punk belge, DJ, illustrateur, dandy, nightclubber, le voilà podcaster d’une émission garantie 100% rumba congolaise.

Grey line

« Au tournant de l’an 2000, j’ai eu une véritable révélation, je suis tombé complètement amoureux de la rumba alors qu’au départ je ne connaissais que Franco ». Pas le dictateur facho espagnol mais bien François Luambo Luanzo Makiadi, reconnu sous le patronyme de Franco, né le 6 juillet 1938 à Sona-Bata au Congo belge (…) et mort à l’automne 1989 dans notre beau Royaume.

« Sous son nom ou d’autres, il a écrit des milliers de morceaux, entretenu des générations de musiciens et est devenu une star absolue de la rumba, ce style qui a fait des allers retours entre l’Afrique et Cuba. C’est lui qui a inspiré mon émission et son titre OK/KO : on entrait OK dans sa musique et on en sortait KO ».

Il est vrai qu’on a rarement entendu pareille musique angélique aux guitares génétiquement suaves, aptes à faire fondre au delà de la moiteur de Kin’ tout cœur banquise. Depuis 35 ans, on croise donc le coco Bosch, qui, dans le civil, s’appelle Verwilghen et s’avère être le frangin de Jacques Duvall et de Christian, cadre à Live Nation.

Dj alias Klaus Milan – « pour Kinski quoique récemment la référence me plaît moins » – s’est donc mis à chasser la rumba congolaise comme d’autres appréhendent les soucoupes volantes. Pour alimenter son podcast où il adopte le ton docte de Léo Souris – historique présentateur radio ertébéen – , Claude (au registre communal) a puisé dans l’infini Internet : « Les disques de rumba congolaise sont devenus des objets de collection et les rares 33 et 78 Tours originaux se vendent à des prix astronomiques que je ne peux me permettre Donc, avant que le site ne ferme, je me suis documenté et approvisionné largement chez Megaupload où j’ai dû puiser pas loin de 2000 chansons. C’est curieux que les “criminels” de Megaupload donnent de la marchandise que les marchands ne veulent plus vendre, sauf à des conditions exorbitantes. Peu de choses sont rééditées, même si l’intérêt, notamment chez les Anglo-Saxons, y compris dans des thèses universitaires et des bouquins ultra documentés, est grand ».

Saga rumba

La rumba c’est quasi comme le blues un mot générique qui désigne moult réalités, qu’elles soient géographiques – elle existe au Congo mais aussi en Catalogne et à Cuba – ou historiques. Notre Bosch se concentre sur l’espèce africaine qui va des années 40 au début 90 juste après la mort de Franco. « L’analogie avec le blues fait sens : la rumba a évolué décennie par décennie s’est notamment électrifiée. J’ai ce projet de dessiner le roman de la rumba qui raconterait cette extraordinaire saga ».

Le cinquième podcast de OK/KO devrait paraître fin janvier/début février sur www.radiorectangle.be, la radio très libre et sans pub lancée par Benjamin « Miam » Schoos. En mars, le coco sera aux platines rumba lors d’une soirée afro-bruxelloise. Enjoy. En attendant, il pose avec une photo fifties de Franco (au centre) et deux acolytes et deux acolytes musiciens réalisée par Jean Dépara, autre grand Congolais.

DJeromebosch

Photo : Jean Dépara.

Grey line

Soirée Djerômebosch à L’Amour Fou à Bruxelles le 23 mars. www.lamourfou.bewww.radiorectangle.be

Grey line

Philippe Cornet.

Grey line

Liens.

  • http://www.radiorectangle.be/
  • OK/KO sur Radio Rectangle.
  • Romantik Records, le label de Claude, sur Discogs.
  • Djeromebosch

    Photo : Pascal Schyns.

    Grey line

    Mots-clé : “Claude Verwilghen”, “Claude Milan”, “Klaus Milan”, Radio Rectangle, Rumba congolaise, Romantik Records,

    Grey line

    Freaksville Record

    Comments are closed.