xyzebres

Interview : Mademoiselle Nineteen

Une interview réalisée par Cha’ publiée par le webzine Beat Chronic le 10 avril 2013.

Mademoiselle Nineteen

C’est en parcourant la liste du Propulse Festival à la recherche d’artistes émergents belge que je me suis trouvé face à cet OVNI musical. Je vous présente pour cette interview Mademoiselle Nineteen ! Une chanteuse revenue des seventies pour raviver nos émotions d’antan ! Petite vidéo pour la mise en bouche et 8 questions portées sur son identité artistique, voilà le menu du jour…

Lien direct vers cette video réalisée par Sauvage Sauvage sur Vimeo : https://vimeo.com/35003377

Pour commencer l’interview, peux-tu te définir en 3 chansons et expliquer en quoi elles te correspondent ?

Je peux le faire en plusieurs mots et sans chansons ? Bubble-pop-rétro-glam-fresh-girl !

Nous savons tous que le métier d’artiste est dur et intensif. Aurais-tu peur de perdre quelque chose si tu fais une pause ?

A priori, j’ai envie de vous dire que je ne ferai jamais de pause. Je vis ma musique comme une passion au jour le jour, je reste cool, ce ne sont pas des questions que je me pose.

Musicalement, comment tes influences se sont-elles formées ?

Je suis née dans un environnement musical, donc fort naturellement, j’ai eu très vite du son dans mes petites oreilles. Au repas, on écoutait chaque jour un album différent. Ca variait entre Indochine, New Order, Lio, Macy Gray, France Gall jusqu’à Bach. Puis j’ai vite pris le parti de mon frangin : The Strokes, Smashing Pumkins, Foo fighters, Les Beatles, les Rolling Stones, Velvet Underground, les Kills, Pete Doherty… j’en passe 1000. Je crois que les meufs qui m’ont le plus donné envie de chanter sont Lily Allen, Kate Nash, Feist, Macy Grey, Janet Jackson et Neneh Cherry… Je suis allée à beaucoup de concerts aussi, je crois que cette ouverture à la musique m’a fait mûrir très vite et j’en remercie la vie.

Aujourd’hui je suis beaucoup l’actu… Mes coups de coeur : Lianne La Havas par exemple, ou des groupes français très prometteurs comme Granville, Aline, Lescop, Orties, Fauve… Franchement je me gave de musique. J’anime même une émission sur une web radio (Radio Rectangle) qui s’appelle French Bonbon. Je fais découvrir des groupes ou chanteurs en français que je déniche sur le net.

Mademoiselle Nineteen Juliette Wathieu

Photo : Alexandra Salvador.

Est-ce que le pseudo de Mademoiselle Nineteen renferme une autre signification que celle que l’on devine au premier abord ?

Il ne faut pas voir trop loin avec ce pseudo. Ça me définit : Mademoiselle, parce que je suis une mademoiselle et nineteen parce que j’avais 19 piges quand j’ai enregistré mon premier single. Adèle a sorti un album qui s’intitulait “19” simplement parce qu’elle avait 19 ans, et son suivant s’appelait “21” par exemple.

Bon, d’accord, si on veut fouiner un peu plus, cela vient de la plasticienne Charlotte Beaudry (une proche), qui a réalisé une expo concept sur des jeunes filles de 20 ans environ. Ca fait référence au cinéma de la nouvelle vague, surtout d’un film de Godard en particulier : “Masculin féminin”.

Mademoiselle Nineteen Juliette Wathieu

Photo : Pascal Schyns.

Quel est le message principal que tu aimerais faire passer avec ce premier album ? Une ligne directrice qui pourrait nous guider dans l’écoute de celui-ci ?

Cet album ce sont les réflexions d’une jeune fille sur l’amour, dans tous ses états : l’amour mélancolique, l’amour détestable, l’amour décalé et l’amour joyeux bien-sûr. J’aime cette idée que l’album traverse diverses façons d’envisager les relations humaines… L’idée et la force d’une personne devrait être : au final on s’en fout, on va de l’avant. J’aime l’idée aussi qu’on puisse danser sur des chansons tristes, qu’on se laisse tout simplement envoûter par les mélodies. Au fond je ne me prends pas la tête avec les messages, je vis mes textes et j’ai juste envie que les gens s’amusent en concert, et qu’ils se reconnaissent à travers les mots simples d’un thème universel : la love attitude !!!

Jacques Duvall, mon parolier, a un don tombé du ciel pour ça.

On a passé beaucoup de temps ensemble en studio, mais au final il ne me connaissait pas profondément : il a tout capté de ma sensibilité, ma fragilité. Il s’est imaginé un monde autour de ça et m’a écrit des paroles, et moi je leur donne vie. Résultat, c’est tout moi. Même si je n’ai pas tout vécu de ce que je raconte…les textes m’habitent et me parlent vraiment.

Lien direct vers cette video sur Youtube : http://youtu.be/TjrZ1m7crbI

Si une de tes chansons pouvait changer UNE chose dans ce monde, que serait-ce et avec quelle chanson t’y prendrais-tu ?

Ouf c’est difficile ! Mes chansons sont modestes et ne changeront malheureusement jamais rien dans la monde… Mais si les gens étaient tous fair-play et disaient “Ainsi va la vie” (quelle importance) après chaque problème, ce serait cool ! Haha, j’imagine le truc style comédie musicale là… Je suis un peu naïve parfois, m’enfin votre question est naïve aussi !

Mademoiselle Nineteen Juliette Wathieu

Photo : Pascal Schyns.

Internet est devenu un tel déversoir dans le sens ou beaucoup de gens parlent, donnent leur avis, et qu’on a pas forcément envie de subir ce qu’on a pas envie de lire ou de voir. Trouves-tu ça déprimant en tant qu’artiste ?

Non du tout. Internet est un atout, aujourd’hui le nombre de clic sur le net devient plus important que la vente de ton disque. C’est une nouvelle façon d’envisager le monde de la musique, comme beaucoup de choses avec les technologies, le métier d’artiste doit se “réinventer”. Mais j’ai la chance d’être jeune et de faire partie de cette génération changeante justement. Et je n’ai jamais lu de critique spécialement méchante à mon égard, de toutes façons il ne faut pas y prêter attention et si ça te touche, faut arrêter ce que tu fais. Il faut de tout pour faire un monde je ne fais pas de la musique pour que tout le monde aime ce que je fais. Et bien heureusement.

“Internet est un atout, aujourd’hui le nombre de clic sur le net devient plus important que la vente de ton disque.”

Et enfin pour clore cette interview, t’es tu décidée à atteindre un certain but d’ici 5 ans dans ta carrière ainsi que sur un plan personnel ? Comment te vois-tu évoluer dans un futur proche ?

Je n’en dirai pas plus mais, ma devise pour le moment est d’explorer d’autres pays que la Belgique avec mon premier album, seul le temps et l’amour d’une passion pourront me dire où je vais.

Grey line

Lien vers l’article.

http://beatchronic.com/2013/04/10/interview-mademoiselle-nineteen-2/

Grey line

Liens Mademoiselle Nineteen.

Mademoiselle Nineteen :
http://www.mademoisellenineteen.com/

Mademoiselle Nineteen sur Soundcloud :
http://soundcloud.com/freaksvillerecords/sets/mademoiselle-nineteen/

Mademoiselle Nineteen sur Facebook :
https://www.facebook.com/MademoiselleNineteen

French Bonbon, l’émission animée par Mademoiselle Nineteen sur Radio Rectangle :
http://www.xyzebres.be/blog/?cat=70

Grey line

Freaksville Record

Comments are closed.