xyzebres

The tangible effect of love

Un article de François Becquart publié par le webzine Music In Belgium le 22 Novembre 2012.

The Loved Drones

The Loved Drones

The LOVED DRONES (The) – The tangible effect of love
Pop/Rock
Freaksville

Si vous avez trois doctorats en astrophysique, que vous avez lu tout Hegel dans le texte, que votre hobby est l’étude des coléoptères centrafricains, vous êtes suffisamment calés et malins pour apprécier pleinement toutes les subtilités de la musique de The Loved Drones. Ce collectif belgo-britannique n’a rien à voir avec de petits rockers glam habillés en sapin de Noël tout juste bons à faire fantasmer les caissières de supermarchés, puisqu’il est constitué de véritables têtes pensantes et de surdoués de l’instrument qui ont rassemblé leur génie au service d’un musicien visionnaire, à savoir Benjamin Schoos. Le travail de ce musicien à la tête de son label Freaksville peut être comparé à celui de Bertrand Burgalat de l’autre côté de la frontière, avec son génial label Tricatel.

Ce producteur touche-à-tout est non seulement le propriétaire du label belge Freaksville Records mais il est aussi l’animateur du groupe Miam Monster Miam, qui avait réalisé en 2010 un album appelé “La femme plastique” et qui faisait déjà intervenir un certain nombre de musiciens que l’on retrouve ici dans les Loved Drones. Point de vue CV et QI, ça va impressionner quelque peu puisque tous les protagonistes de l’affaire ont un pedigree à faire pâlir de jalousie tous les génies du jazz rock progressif et de la musique dodécaphonique réunis. Outre Benjamin Schoos, on trouve également Jampur Fraize (guitare, accessoirement auteur de BD délirantes et fin connaisseur de rock garage), Marc Wathieu (guitare, auteur-compositeur et créateur des mythiques groupes La Variété et Les Tricheurs dans les années 80, sous le nom de Marc Morgan), Brian Carney (claviers, également connu sous le nom d’Android 80, romancier à ses heures perdues), Man From Uranus (claviers, Floridien fou établi à Cambridge où il a fondé un laboratoire de recherches musicales cosmiques, on ne rit pas), Jérôme Danthinne (batterie, également actif chez Mademoiselle Nineteen, David Celia, Marc Morgan, Sophie Galet ou encore Mark Gardener), Pascal Scalp (basse, également photographe) et Philippe Laurent (trompettiste, mais aussi claviériste et guitariste).

Pour leur premier album en tant que Loved Drones, nos petits génies ont également invité quelques personnages marquants de la scène belge, comme Daniel Offerman (bassiste de Girls In Hawai et chanteur de Hallo Kosmo) et Emmanuelle Parrenin (figure mythique de la scène folk belge des années 70, jamais à cours d’idées quand il s’agit de fusionner musiques traditionnelles et expérimentales). Ajoutons encore quelques musiciens de studio confirmés et la patte savante du producteur Maxime Wathieu (par ailleurs guitariste et chanteur du groupe The Mash) et on obtient une petite perle de rock expérimental qui musarde à la fois dans les couloirs du krautrock post-moderne (“Cosmic memories”, “Love interlude”) et sur les terrains tenus par une pop funk jazzy savamment décalée (“Psychotic educatonal sex TV”, l’incroyable “The Hindenburg omen”).

L’album commence par un maelstrom de claviers qui pourraient rappeler le “No quarter” de Led Zeppelin (“The tangible effect of love”) mais sait aussi marquer son territoire quand il s’agit de rock à bonnes consonances seventies (“Red city”). La fin, c’est le long et définitif “Romantic giallo” qui, comme son nom l’indique, rend directement hommage aux films de Dario Argento et aux musiciens de Goblin qui surent si bien illustrer musicalement quelques-uns des plus grands films du maître de l’horreur transalpine. Bref, on se fait promener en toute confiance pendant trois quarts d’heure par ces faiseurs plus que doués et on ne regrette pas le voyage. C’est là où on voit que l’expérience a encore une signification dans la fabrication de la très bonne musique.

Pays: BE
Freaksville FRVR41
Sortie : 2012/10/31

François Becquart.

Grey line

Lien vers l’article en ligne.
http://www.musicinbelgium.net/pl/modules.php?name=Reviews&rop=showcontent&id=6017

Le site officiel des Loved Drones
http://www.theloveddrones.com/

Grey line

Freaksville Record

Comments are closed.