xyzebres

Sophie Galet au Botanique

Sophie en concert au Bota le vendredi 28.10.11 !

Sophie Galet

Sophie Galet en concert au Botanique le Vendredi 28 octobre 2011 !

À propos de son nouvel album, Stella Polaris, la bio de Pierre MIKAÏLOFF (Rolling Stone, Rock&Folk) :

Après avoir écouté deux ou trois fois Stella Polaris, le nouvel album de Sophie Galet, j’ai constaté que la vie était à nouveau belle… Et pourtant – je ne vais pas rentrer dans les détails – la journée avait très mal commencé ! En même temps, comment ne pas se laisser prendre au charme délicat et rural de ce disque, enregistré à l’ancienne, avec de “vrais gens”, de vrais instruments ?

Pour présenter rapidement cette fragile et aérienne songwriteuse (le mot existe-t-il ? en tout cas c’est celui qui lui sied), rappelons qu’elle est aussi la choriste de Jacques Duvall et qu’elle est nettement moins fragile lorsqu’elle empoigne les maillets pour devenir la batteuse (ou drumeuse pour ceux qui comme moi aiment les anglicismes) de Phantom ou de UFO goes UFA.

“Stella Polaris” est son second album, le précédent, “Cyclus”, a paru en Belgique en 2006. La différence la plus marquante entre les deux est le passage de l’anglais au français. Ce qui convient bien à ce carnet de bord intimiste que Sophie Galet nous fait partager.

Stella Polaris se promène en ces contrées parcourues autrefois par Joni Mitchell et, plus récemment, par Keren Ann (je pense à ses premiers albums). Un genre qui réclame élégance et rigueur. Pas de place pour l’approximation, le laisser aller, le remplissage… Ici, chaque note compte, chaque mot est savamment pesé avant d’être lâché.

Folky, Sophie Galet ? Pas seulement. Certes les guitares sont boisées et délicates, mais les cordes caressent l’oreille non sans rappeler les enregistrements les plus fréquentables de Leonard Cohen ou Lee Hazlewood, faisant de Stella Polaris un album aussi nécessaire que cette brise fraîche qui vient conclure une trop chaude journée d’été.

Pour ceux qui connaissent le label Freaksville, on n’est pas surpris de retrouver ici le talentueux ingénieur du son Raph Wynand (on lui doit les récents Jacques Duvall, MLCD et Dan San, entre autres) et le mystérieux stakhanoviste liégeois répondant au doux nom de Miam Monster Miam, boss du label, à la guitare électrique. Pour être complet concernant le pedigree des cuisiniers, ajoutons que l’opus a été mixé par Gilles Martin au studio Farside (là où sont concoctées les productions de Venus, Zita Swoon, Miossec, Dominique A, Autour de Lucie…).

Sur ce je vous laisse, je vais écouter une quatrième fois Stella Polaris, histoire de vérifier si la vie est toujours aussi belle.

Juin 2011, Pierre MIKAÏLOFF.

Sophie Galet au Botanique

Grey line

Lien : http://www.botanique.be/activite/l-sophie-galet-28102011

Grey line

Freaksville Record

Grey line

Tags: ,

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.